C’est quoi le métier de coursier express à Paris?

coursier express a Paris

Quand on sillonne les grandes zones urbaines de nos jours, il n’est plus surprenant de rencontrer un coursier express à Paris chevauchant sa moto son vélo ou même dans un véhicule. On reconnaît généralement cette profession par l’air pressé que les coursiers ont, mais aussi par les grandes enseignes qui sont reproduites sur leurs véhicules ou leurs tenues. C’est ainsi que l’on peut lire « TNT express », « UPS », « DHL », et bien d’autres. Précisons que ce sont là les trois grandes sociétés de livraison qui dominent le marché européen de la livraison express. Même si le métier de coursier est assez répandu, aujourd’hui plus qu’avant, c’est une profession qui reste peu connue de ceux qui ne le pratiquent pas. Comment accéder à cette profession ? Comment le travail s’organise-t-il ? Quelles sont les opportunités de carrière ? Autant de questions auxquelles nous essaierons de répondre dans cet article.

Connaître le métier de coursier

Pour accéder au métier de coursier express à Paris, le plus important ce ne sont pas les diplômes accumulés lors d’un cycle universitaire. En fait, pour faire ce métier il n’est nul besoin d’avoir un quelconque diplôme à la base, même si on retrouve désormais des CAP de conducteurs et de livreurs que les coursiers gagneraient à passer. En gros tout est dans la technique, il faut être rigoureux, ponctuel, fort de caractère et disponible pour aspirer à un poste de coursier. Le coursier subit tout au long de la journée de nombreuses pressions : les délais à respecter, les embouteillages à traverser et les clients à supporter. C’est pour cela qu’il doit être doté d’un fort caractère. La rigueur et la ponctualité sont nécessaires, parce que si le coursier ne dispose pas de ces qualités, il aura du mal à faire parvenir ou à récupérer les colis dans les délais.

La disponibilité fait partie des critères importants, car les livraisons se font généralement 24h sur 24 et les entreprises organisent leurs coursiers express à Paris en « roulements ». Ainsi, le coursier peut se retrouver à travailler le dimanche, pendant la nuit ou même un jour férié. S’agissant de l’organisation du travail, le coursier dépend principalement de deux autres personnes, si l’on ne compte pas le staff de l’entreprise. Il s’agit du preneur d’ordres et du dispatcheur. Le preneur d’ordres est la personne qui reçoit les demandes des clients, décide de leur importance et les transfère au dispatcheur. C’est le dispatcheur qui travaille directement avec les coursiers, en leur envoyant les demandes à honorer, selon leur position et les autres commandes qu’ils ont à gérer.