• Quels conseils votre agence immobilière vous donne avant tout achat de bien à Marrakech ?

    L’investissement immobilier est un domaine qui intéresse de plus en plus de personnes. Non seulement c’est un moyen de s’assurer des revenus futurs par la location ou la revente, mais c’est également un moyen de se loger, d’avoir un abri, un domicile à soi. Pourtant c’est un investissement assez lourd et il est important de […]

    Quels conseils votre agence immobilière vous donne avant tout achat de bien à Marrakech ?
  • BTP et défaillance, quelle est la place de l’agence immobilière à Marrakech ?

    Depuis près de six années maintenant le secteur du BTP au Maroc est en grandes difficultés. C’est l’un des rares secteurs de l’économie locale qui sont encore affectés par les effets de la crise financière. Il ne s’agit pas de dire que l’agence Cote Medina à Marrakech et le secteur immobilier en général se portent comme […]

    BTP et défaillance, quelle est la place de l’agence immobilière à Marrakech ?
  • Installer un lampadaire de grande envergure à côté de votre chaise Eames DSW

    Aménager un intérieur n’est pas la chose la plus facile qui soit. Il n’est pas toujours évident de trouver le style que l’on veut adopter dans son intérieur, encore moins de sélectionner les éléments qui correspondent à ce style. Quand on opte pour un style scandinave, qui est très à la mode depuis quelques années, […]

    Installer un lampadaire de grande envergure à côté de votre chaise Eames DSW
  • La France, une destination inoubliable

    Le parc national des Écrins Le parc national des Écrins est l’endroit rêvé pour ceux qui veulent faire un voyage sportif en France. Situé dans la région des Alpes, ce parc s’étend sur une surface de plus de 3 800 ha. Les randonneurs passeront de commune en commune, en partant, par exemple, d’Embrun ou de […]

    La France, une destination inoubliable

Quels conseils votre agence immobilière vous donne avant tout achat de bien à Marrakech ?

vente villa a Marrakech

L’investissement immobilier est un domaine qui intéresse de plus en plus de personnes. Non seulement c’est un moyen de s’assurer des revenus futurs par la location ou la revente, mais c’est également un moyen de se loger, d’avoir un abri, un domicile à soi. Pourtant c’est un investissement assez lourd et il est important de prendre certaines mesures avant de se lancer dedans, d’où l’importance de se rapprocher de l’agence immobilière Atlas Immobilier a Marrakech ou ailleurs avant de se lancer dans une quelconque transaction. Bon nombre d’Européens et même de Marocains investissent depuis années au Maroc, et ces dernières années on assiste à une affluence d’Européens en quête de bien-être et même de confort à des prix raisonnables. Pour s’assurer d’une transaction saine et sécurisée, il est important d’être au courant des conditions générales d’acquisition, ainsi que des particularités de l’environnement dans lequel on souhaite acheter son bien.

Premièrement avant de concrétiser son acquisition, il faudrait vivre quelque temps dans la ville afin de voir si on s’y adapte et repérer les quartiers intéressants pour son mode de vie. Après cela on peut passer à une étude de marché afin d’avoir une idée des prix appliqués dans la région. Bien évidemment ce travail de recherches serait facilité par une agence immobilière à Marrakech ou ailleurs dans le Royaume. Vérifier le statut du bien auprès de la conservation foncière est une priorité, cela permet de savoir si le bien dispose d’un titre foncier, s’il est sous hypothèque, s’il est déjà vendu ou libre de toutes charges. Pour que vos transactions financières soient simplifiées, si vous êtes étranger il est préférable d’ouvrir un compte bancaire en dirhams convertibles afin de pouvoir rapatrier votre argent en cas de finalisation de la vente.

Bien sûr la transaction doit être faite en présence d’un notaire qui authentifie l’acte de vente. De nombreux frais accompagnent les transactions immobilières au Maroc. Tout d’abord les droits d’enregistrement qui valent 2,5% du prix d’achat, la taxe notariale qui s’élève à 0,5%, les frais de conservation foncière qui se chiffrent à 1% + 150 dirhams et d’autres impôts et taxes dont les agences immobilières à Marrakech sont bien informées, notamment les frais du notaire qui se chiffrent à 1% pour un minimum de 2500 dirhams. Les frais ou commissions dus à l’agence immobilière doivent également faire partie de vos estimations financières.

BTP et défaillance, quelle est la place de l’agence immobilière à Marrakech ?

Depuis près de six années maintenant le secteur du BTP au Maroc est en grandes difficultés. C’est l’un des rares secteurs de l’économie locale qui sont encore affectés par les effets de la crise financière. Il ne s’agit pas de dire que l’agence Cote Medina à Marrakech et le secteur immobilier en général se portent comme des charmes, mais c’est un secteur qui reprend progressivement son souffle, contrairement au BTP qui semble s’enfoncer un peu plus. Il y a encore quelques années, plus exactement en 2009 et quelques années avant, le secteur du BTP créait de manière directe ou indirecte près de 63 000 emplois par an. Actuellement on note environ 14 000 emplois perdus chaque année dans le secteur. Des chiffres qui ne sont pas rassurants du tout. Le phénomène en est au point où les grosses entreprises de Rabat ou Casablanca qui s’intéressaient essentiellement aux grands marchés de plusieurs millions de dirhams commencent à disputer les petits marchés de 500 000 dirhams aux petites entreprises des régions.

Ces entreprises n’ont pas le choix, sinon elles risquent de rencontrer des difficultés avec leurs banques ou leurs établissements de financement. Nous constatons d’ores et déjà que les crédits à l’investissement accordés aux différents opérateurs du secteur du BTP ont baissé depuis la fin de l’année 2011, à hauteur de 24% pour se retrouver à 7,8 milliards de dirhams. Ce qui n’est pas le cas pour les agences immobilières à Marrakech, car le secteur se porte de mieux en mieux. Pour avoir plus de chance de préserver leur activité, les structures du BTP ont revu les prix à la baisse. Cette tendance a atteint son optimum en 2015, des entreprises se sont vues en train de négliger certains aspects ou à les revoir à la baisse afin d’économiser de l’argent.

La baisse des prix met en cause l’administration en charge, car les prix et budgets proposés par les maîtres d’ouvrage sont déjà bas. De plus, il y a une préférence pour la notation financière et moins pour les critères techniques, qui devraient être significatifs dans ce secteur. C’est ainsi que les entreprises les moins chères sont sélectionnées au détriment des plus performantes. Pour recruter une agence immobilière à Marrakech, les critères sont différents, vous vous baserez surtout sur le taux de réussite ou de satisfaction de l’agence avant de la sélectionner.

Installer un lampadaire de grande envergure à côté de votre chaise Eames DSW

chaises eames

Aménager un intérieur n’est pas la chose la plus facile qui soit. Il n’est pas toujours évident de trouver le style que l’on veut adopter dans son intérieur, encore moins de sélectionner les éléments qui correspondent à ce style. Quand on opte pour un style scandinave, qui est très à la mode depuis quelques années, on peut se tourner vers une chaise Eames DSW top qualité qui correspond parfaitement à ce style. Par contre quels autres accessoires peut-on associer à cette chaise ? Parmi les accessoires qui peuvent répondre à cette préoccupation, nous pouvons citer la lampe Arco qui est sortie tout droit de l’imagination du designer Castiglioni. Cet accessoire est un élément incontournable en matière de design d’intérieur. Cette lampe est à la fois fonctionnelle et innovante, ce qui a entraîné qu’elle suscite une véritable révolution dans le secteur des luminaires d’intérieur.

Découvrez l’histoire de la lampe Arco

Contrairement à ce que la conscience populaire pense, la lampe Arco n’a pas été créée uniquement par le designer Castiglioni. Elle est en fait le résultat de la collaboration entre Achille Castiglioni et son frère Pier Giacomo. À cette époque, la sphère des designers a perçu ce projet comme dénué de sens et même un peu fou et excentrique. En effet, très peu de personnes arrivaient à imaginer une lampe de sol qui passe au-dessus de la tête et que l’on pose en plein cœur du salon. Il a fallu quelques années pour que ce projet soit pris au sérieux. Pourtant, les deux designers étaient convaincus par leur projet, au point où ils ont imaginé une lampe encore plus extravagante. Une extravagance à la hauteur de la chaise Eames DSW.

La lampe devait être à la fois pratique et simple d’utilisation, même si elle est grande. Dans le souci de pouvoir produire en masse, le design de la lampe était basé sur des modèles déjà disponibles en grandes quantités : les lampadaires de rue. En concevant la lampe, les designers ont pris en compte la hauteur moyenne des plafonds de domiciles et c’est pour cela qu’ils ont intégré l’arc. Ce qui fait que la lampe peut passer au-dessus d’une chaise Eames DSW. Pour équilibrer l’objet, la base du lampadaire est faite en marbre. Grâce au trou qui se trouve au pied de la lampe, tout le monde peut déplacer la lampe en se servant d’un manche à balai. La lampe Arco a été vendue à des millions d’exemplaires et est encore un modèle pour les autres lampes.

La France, une destination inoubliable

le parc des ecrins

Le parc national des Écrins

Le parc national des Écrins est l’endroit rêvé pour ceux qui veulent faire un voyage sportif en France. Situé dans la région des Alpes, ce parc s’étend sur une surface de plus de 3 800 ha. Les randonneurs passeront de commune en commune, en partant, par exemple, d’Embrun ou de Chauffayer, ils pourront finir à Vallouise ou à Réotier. En chemin, ils admireront la biodiversité des lieux. Ils croiseront des animaux, comme les hermines, les écureuils et les marmottes des Alpes. Ils apercevront aussi des espèces végétales telles que les étoiles des glaciers, les pins et les armoises. Il est possible d’explorer le site à vélo. Le circuit peut, en guise d’exemple, commencer par Vallouise, là où se trouve la maison du parc, se poursuivre dans Les Vigneaux et Pelvoux, et finir dans la Vallée de Freissinières. Durant le parcours, les sportifs auront l’occasion de voir des faucons, des renards et même des vipères. Ils pourront découvrir les nombreux lacs du parc. On peut en citer celui du Lauzon et du Lauvitel, deux des plus grands. Les aventuriers constateront sur place que la Durance et le Drac sont les principales rivières du domaine. Mais que la Bonne, le Vénéon et la Biaysse ne sont que des affluents. Une balade à moto, en partant d’Ornon ou de Venosc amènera les sportifs à admirer la cascade de Prelles et celle de la Pisse. Les amateurs de ski, quant à eux, trouveront leur compte dans la station d’hiver d’Orcières. Sinon, si on a plus de temps, on peut poursuivre le trajet vers le sud, en prenant un bateau en direction des Calanques de Piana.

Les Calanques de Piana

Les Calanques de Piana

Un voyage aventure dans les Calanques de Piana sera l’un des moments forts d’un séjour en France. C’est en bord de mer, en Corse, que se trouve la chaîne de montagnes des calanques. Les visiteurs emprunteront d’abord la route, depuis Porto, et atteindront les calanques en passant à travers de grandes formations rocheuses. Sur place, la randonnée est la meilleure activité à faire. Il existe même des sentiers conçus pour cela. Les aventuriers pourront commencer le périple par l’oratoire de Santa-Maria, continuer vers le pont ou le ruisseau de Mezzanu et passer par la forêt tropicale de Piana. Les vacanciers verront, durant le voyage, des plantes de romarins, des fougères et des lauriers. Ils croiseront également des aigles et des cormorans. Les routards auront la preuve en ce qui concerne les récits de Bonaparte et de Guy de Maupassant sur la Corse. Ils pourront donc admirer des rochers, à la forme distincte, comme Le « Coeur », « le château fort » et « l’Evêque ». Ils sauront que la couleur rose de ces derniers vient du fait qu’ils proviennent d’une couche magmatique. Avec un peu de chance, les visiteurs trouveront aussi les piscines naturelles des Calanques. La plongée et la baignade sont donc à prévoir. Des grottes sont à découvrir à travers les rochers. À part cela, une virée en bateau sur la mer méditerranée est une autre façon de profiter de la vue sur Les Calanques de Piana.

Faut-il entretenir son buggy après un raid au Maroc ?

raid buggy Maroc

Le buggy est un engin à moteur qui compte quatre roues motrices et dont on se sert pour le pilotage dans les zones difficiles d’accès. C’est un engin qui permet de découvrir de près des zones assez difficiles d’accès comme les zones désertiques du Maroc. C’est pour cette raison que des touristes se lancent parfois dans un raid buggy au Maroc. Toutefois, en dehors du plaisir qu’une telle aventure peut apporter, il faut penser aux contraintes que cela implique. Il est essentiel de savoir prendre soin de son engin après chaque ballade, sinon les saletés qui y sont entrées resteront coincées dans les circuits et l’abîmeront au fil du temps. Avant de se lancer dans le nettoyage d’un tel engin, il faut savoir que le buggy se divise en 5 parties : le moteur, la radio, le train arrière, le train avant et la partie centrale. Bien sûr pour le nettoyage, vous aurez besoin de tournevis, de savon, d’eau, de graisse, d’une serviette, d’une brosse, d’un dégrippant et même d’un compresseur dans une moindre mesure.

Nettoyer la partie centrale du buggy

Une fois que vous avez nettoyé les parties externes du buggy, ainsi que les parties autour du moteur, du réservoir, la partie électronique, les trains arrière et avant, vous pouvez passer à la partie centrale. Précisons que c’est l’occasion de vérifier l’état des différentes vis et des roulements sur l’ensemble du véhicule. Vous pouvez utiliser le frein filet bleu pour resserrer un peu les vis qui ne tiennent plus bien. Alors, passons au nettoyage de la partie centrale du buggy. Il est important de nettoyer cette partie, surtout après un raid en buggy au Maroc, de peur que l’accumulation de saleté abîme l’engin. La partie centrale se compose du différentiel central et du système de freinage. Cette partie se nettoie assez rapidement, puisque c’est seulement les palonniers et la plaque que l’on nettoie à l’eau savonneuse.

Vous pouvez vous servir de dégraissant comme l’acétone pour nettoyer les disques de freins en frottant énergiquement. Lorsque les freins sont faits en époxy, vous pouvez vérifier leur niveau d’usure. La surface d’un disque en bon état doit être plane et régulière. Si après votre raid en buggy au Maroc, vous constatez que le collage de vos plaquettes n’est plus aux normes, il faut y remédier. Une fois que toutes les pièces ont été nettoyées et vérifiées, vous pouvez remonter la partie centrale, pour y arriver, vous aurez évidemment besoin de la notice d’utilisation.

Découvrez le fauteuil Charles Eames au salon AMENAGO

 

fauteuil Charles Eames

L’industrie de l’ameublement n’est plus industrielle ou spécialisée, désormais elle est associée à celle de l’art, du design, de l’élégance. Un phénomène qui attire de plus en plus de personnes qui souhaitent transformer leur intérieur et le rendre agréable et fonctionnel. À cet effet, les producteurs, designers et revendeurs de meubles ont dû mettre en place des stratégies pour toucher le maximum de personnes, les intéresser encore plus à l’ameublement et même les faire participer aux différentes avancées en cours dans le secteur. Désormais beaucoup de particuliers connaissent le fauteuil Charles Eames par Famous design http://www.famous-design.fr/le-confort-dun-fauteuil-lounge-eames/, ce n’est plus une affaire de professionnels, mais le meuble design est véritablement entré dans nos habitudes et il intéresse toutes les couches. Parmi les solutions existantes pour se rapprocher du consommateur, nous pouvons citer les salons et expositions. Parmi les plus connus, nous pouvons citer le salon AMENAGO qui se tiendra, pour sa prochaine édition, dans la ville de Lille du 7 au 15 novembre 2015.

L’habitat est un élément important pour toutes les couches de la société, c’est l’endroit dans lequel on se réfugie, on retrouve du réconfort, on se détend, on profite de sa famille. C’est donc un lieu privilégié où l’on souhaite être bien installé, bénéficier d’un certain confort, ressentir du bien-être et personnaliser son espace. Les gens souhaitent donc créer un environnement qui leur ressemble et où ils se sentiront bien. Les organisateurs d’AMENAGO l’ont bien compris et proposent un évènement qui tourne autour de l’aménagement intérieur et extérieur de l’habitat. Vous trouverez dans cet évènement, des fauteuils Charles Eames, des meubles de cuisine, de salles de bains, de la literie, des accessoires de décoration. Tout ce qu’il faut pour rénover ou aménager votre maison.

Pendant neuf jours et une nuit, les visiteurs pourront découvrir plus de 300 exposants et marques pour leur présenter les innovations, les informer et les accompagner. La « zone experts déco » par exemple, permettra à des architectes, home stagers, décorateurs, et autres spécialistes de la décoration et de l’aménagement, de vous donner gratuitement quelques conseils de 10h à 18h, cela pourrait concerner le fauteuil Charles Eames que vous rêvez d’acquérir. La nouveauté pour cette édition 2015 est le secteur dédié à la construction qui vous fournira tous les équipements et éléments nécessaires pour vos travaux de construction. Visiter AMENAGO vous coûtera 3 euros en semaine, 5 euros les week-ends et jours fériés en tarif plein, et 3 euros en tarif réduit. Les femmes pourront le visiter gratuitement le 9 novembre, et les seniors de plus de 60 ans, le 10 novembre. AMENAGO est totalement gratuit pour les moins de 12 ans.

L’artisanat traditionnel, vestige du passé glorieux du Riad à Marrakech

riad croix berbere luxe Marrakech

L’artisanat au Maroc a réellement pris de l’ampleur à partir de la période du néolithique, période à laquelle les constructions dans le pays, en ont été influencées. Au fil du temps, le pays a connu des conquêtes, des migrations, des changements de pouvoir. Ces évènements ont eu pour conséquence de diversifier et d’enrichir la culture locale en influençant bien évidemment l’artisanat. C’est pour cela qu’en visitant le Riad à Marrakech, on peut retrouver des influences de différentes origines dans son architecture. Vous pouvez découvrir une architecture de Riad en visitant le Riad Croix Berbere Luxe . Rappelons que l’artisanat traditionnel marocain est généralement transmis de génération en génération. La demande se faisant de plus en plus pressante du fait des consommateurs locaux, des touristes, des exportateurs, les méthodes de fabrication ont dû se moderniser afin de satisfaire à cette demande. Voyons d’abord quelle est l’histoire de ce savoir-faire.

Histoire de l’artisanat au cœur des rues de Marrakech et du Maroc

Avant de se retrouver en train d’habiller les plus grands palais et les Riad à Marrakech, l’artisanat a fait un bout de chemin, tout n’est pas arrivé en un claquement de doigts. Les Berbères qui sont connus comme étant les premiers à avoir habité le pays ont été les précurseurs en matière d’artisanat. Ils faisaient montre d’expertise dans le travail de la laine pour la fabrication des tapis, du fer et de l’argent pour les bijoux et de l’argile pour la poterie et autres ustensiles. Quelques années plus tard, les Arabes sont arrivés dans le Royaume et l’ont islamisé, entraînant aussi le développement d’autres formes d’artisanat : le travail du bois, du cuivre, de l’alfa, de l’oseille et de l’argile.

Aucune région n’est délaissée dans le développement de l’artisanat, chacune propose ses créations avec des particularités bien à elle. Chaque région se spécialise dans un métier artisanal en fonction des ressources qu’elle a. À l’image du Riad à Marrakech qui est une référence en termes de logement, la cité ocre est une référence en termes d’artisanat, surtout dans le travail du cuir, des tapis et du cuivre. Pendant ce temps, la ville de Meknès est réputée pour la qualité de ses créations artisanales en cuir, cuivre, or, tissu et argent. Précisons que c’est seulement dans la ville de Meknès que l’on peut retrouver la damasquinerie qui consiste à faire des gravures sur l’acier. Essaouira est spécialisée dans le travail du bois, de l’argent et des tapis. Pendant ce temps, les régions du Tafilatet et d’Agadir sont dotées d’un artisanat de valeur.

Les avantages du bioéthanol et de la cheminée

cheminee-bioethanol-

De nombreux foyers se sont tournés vers la cheminée au bioethanol nous savons que c’est un équipement qui présente de nombreux avantages, mais quels sont-ils exactement ? L’essentiel des avantages de cet équipement lui sont attribués par le carburant qui les fait fonctionner : le bio éthanol. Voyons quels sont les avantages de ce biocarburant au sein de notre société et au quotidien. Le principal avantage du bioéthanol est son aspect écologique. En effet, le bioéthanol a des effets bénéfiques sur les gaz toxiques, notamment le CO2qui fait partie des gaz responsables des changements climatiques que l’on observe à travers la planète actuellement. L’ensemble des études menées dans ce contexte prouvent que si on compare un litre d’éthanol à un litre d’essence, on se rend compte que le litre d’éthanol produit 60% moins de CO2, 50% de monoxyde de carbone en moins, 60% d’oxyde d’azote en moins et a 2,5 fois plus d’impact positif sur l’effet de serre.

Sur le plan énergétique également, ce carburant revient moins cher et le bioéthanol fournit deux fois plus d’énergie qu’il n’en demande. Une étude menée par l’Institut Français du Pétrole sur plusieurs mois, sur plusieurs voitures qui utilisaient tantôt l’essence, tantôt le super éthanol E85, prouve que le bioéthanol fait fortement diminuer les émissions de gaz polluants, permettant à l’air d’être meilleur. La même expérience pourrait opposer les cheminées au bioéthanol aux cheminées à bois et on obtiendrait un résultat similaire. La fabrication du bioéthanol suscite la production de produits subsidiaires comme l’électricité, les drêches, les engrais naturels et les pulpes que l’on utilise pour l’élevage.

En effet, avec l’essor du bioéthanol sur le continent européen, le continent bénéficie d’une agriculture moins polluante. On observe une baisse de 11% dans les émissions de gaz toxiques depuis l’année 1995, pendant que le secteur des transports pollue de plus en plus l’environnement, avec une hausse observée des émissions nocives à hauteur de 22% depuis la même année. Sur le plan économique, le bioéthanol coute moins cher que le diesel et son prix est resté stable depuis 2007. En plus son développement dans les différentes filières a permis de créer ou de maintenir environ 5000 emplois, que ce soit dans le secteur de la cheminée bioéthanol, dans la production ou dans le secteur des transports. Grâce au bioéthanol, la France a également pu réduire sa dépendance au pétrole et donc en réduire les importations.

La beauté d’une cuisine ouverte dans une villa à Marrakech

achat villa avec piscine à Marrakech

Vendre une villa à Marrakech ce n’est pas seulement se débarrasser d’un bien que l’on ne veut plus, il faut pouvoir proposer aux futurs acheteurs des biens qui leur donneront envie de s’engager. Des biens dans lesquels ils auront envie de s’installer et d’être bien. Pour y arriver, il faut parfois apporter des modifications au logement tel qu’il est. L’une des possibilités est de transformer sa cuisine ou de faire installer une cuisine ouverte qui constitue un espace de vie et d’échange convivial dans un domicile. La cuisine ouverte sur le salon ou la salle à manger s’intègre à tous les intérieurs, que ce soit une maison ou un appartement, il est temps de dire au revoir aux cloisons.

villa-marrakech

Le principe de la cuisine ouverte a vu le jour dans les années 1970, elle porte aussi le nom de cuisine américaine et peut être installée avec un bar. Il s’agit d’une tendance dans l’immobilier qui semble intemporelle. On retrouve des cuisines ouvertes dans de nombreuses villas à vendre à Marrakech. Le succès de la cuisine ouverte est principalement causé par l’aspect convivial du principe. La cuisine n’est plus seulement utilisée pour mijoter de bons plats, elle est désormais un espace ouvert qui est relié aux autres espaces de la maison. La cuisine devient ainsi le cœur de la maisonnée, on y reçoit des invités, on y travaille sur son ordinateur, on aide les enfants avec leurs devoirs, etc. La cuisine devient un « centre des opérations » pour toute la famille. Par contre pour éviter l’accumulation des mauvaises odeurs et les nuisances sonores, il est recommandé d’installer une hotte performante et des appareils qui ne font pas beaucoup de bruits.

villa à Marrakech

Dans l’achat d’une villa à Marrakech sur le site Cotesudimmo , la cuisine ouverte doit permettre aux propriétaires de satisfaire leur besoin de communiquer avec le salon ou la salle à manger, tout en ayant des espaces bien différents. L’espace de vie est constitué autour de solutions de rangement. Par exemple, installer des box sur le plan de travail permet de faire une transition agréable entre le salon et la cuisine. Avec la cuisine ouverte, on peut cuisiner de petits plats tout en participant aux discussions qui ont lieu au salon ou en regardant la télévision. De cette manière la personne qui cuisine ne se sent plus isolée du reste de la maison, en accomplissant sa tâche. De plus, la cuisine américaine présente l’avantage de ne pas prendre beaucoup d’espace, elle est donc aussi idéale pour les appartements ou les studios que pour les plus grands espaces.

Bibliographie

Bibliographie

Cette bibliographie, constamment élargie et actualisée (sur demande des auteurs eux-mêmes), est une entreprise collective des membres de la Société des amis de Bergson, destinée à fournir aux étudiants, aux chercheurs mais aussi au plus large public, un instrument de découverte et d’approfondissement de cette philosophie.

I. Œuvres de Bergson :

  • Essai sur les données immédiates de la conscience (1889), éd. Arnaud Bouaniche, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2007, 322 p.
  • Matière et mémoire (1896), éd. Camille Riquier, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2008, 544 p.
  • Le rire (1900), éd. Guillaume Sibertin-Blanc, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2007, 359 p.
  • L’évolution créatrice (1907), éd. Arnaud François, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2007, 696 p.
  • L’énergie spirituelle (1919), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 5e éd., 1996, 214 p.
  • Durée et simultanéité (1922), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 1992, 216 p.
  • Les deux sources de la morale et de la religion (1932), éd. Frédéric Keck et Ghislain Waterlot, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2008, 736 p.
  • La pensée et le mouvant (1934), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 6e éd., 1998, 291 p.
  • Œuvres (1959), Paris : PUF, 6e éd., 2001, 1628 p.
  • Mélanges, Paris : PUF, 1972, 1692 p.
  • Correspondances, Paris : PUF, 2002, 1705 p.
  • Cours, t. I : Leçons de psychologie et de métaphysique, éd. Henri Hude, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 1990, 445 p.
  • Cours, t. II : Leçons d’esthétique. Leçons de morale, psychologie et métaphysique, éd. Henri Hude, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 1992, 489 p.
  • Cours, t. III : Leçons d’histoire de la philosophie moderne. Théories de l’âme, éd. Henri Hude, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 1995, 314 p.
  • Cours, t. IV : Cours sur la philosophie grecque, éd. Henri Hude, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2000, 278 p.
  • « Histoire de l’idée de temps », cours au Collège de France de 1902-1903, leçons des 5 et 12 décembre 1902, éd. Arnaud François, in Worms, Frédéric (éd.), Annales bergsoniennes, t. I : Bergson dans le siècle, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2002, p. 25-68
  • « Histoire des théories de la mémoire », éd. Arnaud François, cours au Collège de France de 1903-1904, leçons des 15, 22, 29 avril, 6 et 13 mai 1904, in Worms, Frédéric (éd.), Annales bergsoniennes, t. II : Bergson, Deleuze, la phénoménologie, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2004, p. 41-149
  • « Cours de Bergson sur le De rerum originatione radicali de Leibniz », éd. Matthias Vollet, in Worms, Frédéric (éd.), Annales bergsoniennes, t. III : Bergson et la science, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », p. 25-52
  • Henri Bergson et Octave Hamelin, Deux cours sur Fichte, Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, 1989, 203 p.
  • Henri Bergson et Albert Kahn, Correspondances, éd. Frédéric Worms et Sophie Coeuré, Strasbourg : Desmaret/Boulogne : Musée départemental Albert Kahn, 2003, 155 p.
  • La politesse et autres essais, avec une préface de Frédéric Worms, Paris : Payot & Rivages, coll. « Rivages poche », 2008, 76 p.

II. Traductions :

  • Aine ja mälu (Matière et mémoire), trad. estonienne par Margus Ott, Tartu, Ilmamaa, 2007, 256 p.
  • L’energia spirituale, trad. italienne par Giuseppe Bianco, Milan : coll. « Saggi », 2008, 182 p.
  • Essee teadvuse vahetutest andmetest (Essai sur les données immédiates de la conscience), trad. estonienne par Margus Ott, Tartu, Ilmamaa, 2006, 191 p.
  • Loov evolutsioon (L’évolution créatrice), trad. estonienne par Margus Ott, Tartu, Ilmamaa, 2005, 360 p.
  • Materija i memorija (Matière et mémoire), trad. macédonienne par Ana Dimiskovska, Skopje : coll. « Biblioteca philosophija », 2007, 251 p.
  • Naer (Le rire), trad. estonienne par Margus Ott, Tartu, Ilmamaa, 2009, 152 p.
  • « Sissejuhatus metafüüsikasse » (« Introduction à la métaphysique »), trad. estonienne par Margus Ott, Akadeemia, 2007, 8, p. 1743-1778
  • Storia della memoria e storia della metafisica, trad. italienne par Federico Leoni, éd. Rocco Ronchi et Federico Leoni, Pise : Edizioni ETS, coll. « Signi del pensiero », 2007, 148 p.
  • « Teadvus ja elu » (« La conscience et la vie »), trad. estonienne par Margus Ott, Akadeemia, 2009, 2, p. 346-364
  • Henri Bergson Centennial Series, éd. Keith Ansell Pearson, Palgrave Macmillan, trois volumes déjà parus : An Introduction to Metaphysics (avec une introduction de John Mullarkey), Mind Energy (avec une introduction de Keith Ansell Pearson), Creative Evolution (avec une introduction de Keith Ansell Pearson)

III. Bibliographies :

  • Gunter, Pete Addison Yancey, Henri Bergson : A Bibliography (1974), 2e éd. révisée, Bowling Green, Ohio : Philosophy Documentation Center, Bowling Green State University, 1986, 557 p.
  • Mossé-Bastide, Rose-Marie, Bergson éducateur, Paris : PUF, 1955, 465 p.

IV. Commentaires :

  • Adolphe, Lydie, La philosophie religieuse de Bergson, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1946, 233 p.
  • Adolphe, Lydie, L’univers bergsonien, Paris : La Colombe, 1955, 253 p.
  • Allport, Gordon W., Personality. A psychological Interpretation, New York : Henry Holt Company, 1937, 588 p.
  • Ansell Pearson, Keith, « Bergson on Memory », in S. Radstone & B. Schwarz (eds.), Mapping Memory, Fordham University Press, 2008
  • Ansell-Pearson, Keith, Philosophy and the Adventure of the Virtual : Bergson and the Time of Life, Routledge, 2002, 256 pp.
  • Antal, Illés, « Bergson und Schopenhauer », in Jahrbuch der Schopenhauer-Gesellschaft, t. III, 1914, p. 3-15
  • Archives de philosophie, t. XVII, n° 1 : Bergson et bergsonisme, janvier 1947, 171 p.
  • Archives de philosophie, t. LXXI, n° 2, éd. Brigitte Sitbon-Peillon : Bergson, centenaire de L’évolution créatrice, avril-juin 2008
  • Arendt, Hannah, La vie de l’esprit, t. II : Le vouloir (1978), trad. Lucienne Lotringer (1983), Paris : PUF, coll. « Philosophie d’aujourd’hui », 2e éd., 1993, 270 p.
  • Auvray, M., « Bergson. Une théorie sensori-motrice de la perception », in Psychologie et histoire, vol. 4, 2003, p. 61-100
  • Azouvi, François, La gloire de Bergson. Essai sur le magistère philosophique, Paris : Gallimard, coll. « NRF Essais », 2007, 391 p.
  • The Athenaeum, « Literary Gossip », London : Athenaeum Press, n° 4383, 28 octobre 1911, p. 524
  • The Athenaeum, « Literary Gossip », London : Athenaeum Press, n° 4384, 4 novembre 1911, p. 560
  • Bachelard, Gaston, La dialectique de la durée (1936), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 3e éd., 2001, 150 p.
  • Baillot, Alexandre, « Bergson et Schopenhauer », in Mercure de France, t. DCCXXXII, n° 208, 15 décembre 1928, p. 513-529
  • Balan, Bernard, « L’œil de la coquille Saint Jacques, – Bergson et les faits scientifiques », in Raison présente, n° 119, 1996, p. 87-106
  • Balfour, Arthur James, « Creative Evolution and Philosophic Doubt », in Hibbert Journal, t. X, 1re partie, octobre 1911, p. 1-23 ; repris in Living Age, t. CCLXXI, n° 3511, 2 décembre 1911, p. 515-527
  • Barbaras, Renaud, Le désir et la distance. Introduction à une phénoménologie de la perception, Paris : Vrin, coll. « Problèmes et controverses », 1999, 174 p.
  • Barbaras, Renaud, De l’être du phénomène. Sur l’ontologie de Merleau-Ponty, Grenoble : Millon, coll. « Krisis », 1991, 379 p.
  • Barbaras, Renaud, Introduction à une phénoménologie de la vie, Paris : Vrin, coll. « Problèmes et controverses », 2008, 384 p.
  • Barbaras, Renaud, La perception. Essai sur le sensible, Paris : Hatier, coll. « Optiques philosophie », 1994, 79 p.
  • Barbaras, Renaud, Le tournant de l’expérience. Recherches sur la philosophie de Merleau-Ponty, Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 1998, 287 p.
  • Barbaras, Renaud, Vie et intentionnalité. Recherches phénoménologiques, Paris : Vrin, coll. « Problèmes et controverses », 2003, 222 p.
  • Barilli, Renato, Bergson. Il filosofo del software, Milano, Raffaello Cortina Editore, 2005, 126 p.
  • Barnard, G. William , Living Consciousness. The Metaphysical Vision of Henri Bergson, New York, State University of New York Press, coll. « SUNY Series in Transpersonal and Humanistic Psychology », 2011, 342 p.
  • Barron, Frank, « The Needs for Order and for Disorder as Motives in Creative Activity », in Scientific Creativity : Its Recognition and Development (1963), New York/Londres : John Wiley & Sons, Inc., 2e éd., mai 1964, p. 153-160
  • Barthélémy-Madaule, Madeleine, Bergson, Paris : Seuil, coll. « Écrivains de toujours », 1967, 189 p.
  • Barthélémy-Madaule, Madeleine, Bergson adversaire de Kant. Étude critique de la conception bergsonienne du kantisme, suivie d’une bibliographie kantienne, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1966, 276 p.
  • Baruzi, Joseph, La volonté de métamorphose, Paris : Grasset, 1911, 204 p.
  • Bazaillas, Albert, Musique et inconscience. Introduction à la psychologie de l’inconscient, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1908, 320 p.
  • Béguin, Albert et Thévenaz, Pierre (éd.), Henri Bergson. Essais et témoignages inédits (1941), Neuchâtel : Éditions de la Baconnière, 2e éd., 1942, 380 p.
  • Belot, Gustave, « Une théorie nouvelle de la liberté », in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. XXX, n° 10, octobre 1890, p. 361-392
  • Bergson et nous. Actes du Xe Congrès des cociétés des philosophie de langue française. Paris, 17-19 mai 1959, Paris : Armand Colin, t. I : Communications, 1959, 355 p. ; t. II : Discussions, 1961, 324 p.
  • Bergson. Naissance d’une philosophie. Actes du Colloque de Clermont-Ferrand, 17 et 18 novembre 1989, Paris : PUF, 1990, 157 p.
  • « Bergson stands by will », in New York Times, vol. LXI, n° 20, 101, 5 février 1913, p. 8, col. 3
  • Berthelot, René, Un romantisme utilitaire. Étude sur le mouvement pragmatiste, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », t. I : Le pragmatisme chez Nietzsche et chez Poincaré, 1911, 416 p. ; t. II : Le pragmatisme chez Bergson, 1913, 358 p. ; t. III : Le pragmatisme religieux chez William James et chez les catholiques modernistes, 1922, 428 p.
  • Berthelot, René, « Sur l’histoire de l’idée de vie et sur les origines de la philosophie romantique », in Évolutionnisme et platonisme, Paris : Alcan, 1908, p. 70-87
  • Bianco, Giuseppe (éd.), Gilles Deleuze, Georges Canguilhem, il significato della vita. Lecture del capitolo III dell’Evoluzione creatrice di Bergson, avec une préface de Frédéric Worms, Milan : Mimesis, 2006
  • Blondel, Charles, La personnalité, in Georges Dumas (éd.), Nouveau traité de psychologie, t. VII : Les synthèses mentales, fascicule 3, Paris : PUF, 1948, p. 97-137
  • Boll, Marcel, « Sur la durée, la liberté, et autres “intuitions” », in Mercure de France, t. CXXV, n° 471, 1er février 1918, p. 385-410
  • Bönke, Hermann, Plagiator Bergson, membre de l’Institut. Zur Antwort auf die Herabsetzung der deutschen Wissenschaft durch Edmond Perrier, président de l’Académie des Sciences, Charlottenburg, 1915, 47 p.
  • Bönke, Hermann, « Wörtliche Übereinstimmungen mit Schopenhauer bei Bergson », in Jahrbuch der Schopenhauer-Gesellschaft, t. V, 22 mai 1916, p. 37-86
  • Borel, Émile, « L’évolution de l’intelligence géométrique », in Revue de métaphysique et de morale, t. XV, n° 6, novembre-décembre 1907, p. 747-754
  • Bouaniche, Arnaud et François, Arnaud, « Bergson : de la durée au quotidien », http://www.univ-lille3.fr/set/sem/bergsonbouanichecadreprincipal.html
  • Bourdeau, Jean, La philosophie affective. Nouveaux courants et nouveaux problèmes dans la philosophie contemporaine, Descartes et Schopenhauer, William James et M. Bergson, M. Th. Ribot, M. Alfred Fouillée, Tolstoï et Leopardi, Paris : Alcan, 1912, 180 p.
  • Bourgeois, Bernard, « L’idée dialectique dans la pensée française au XXe siècle », in Jean-François Mattéi (éd.), Philosopher en français. Langue de la philosophie et langue nationale, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2001, p. 45-57
  • Bouvier, Eugène-Louis, La vie psychique des insectes, Paris : Flammarion, coll. « Bibliothèque de philosophie scientifique », 1918, 304 p.
  • « Georg Brandes, “big, strong, unamiable, yet loveable” », in New York Times, vol. LXIII, n° 20, 581, 31 mai 1914, section 5, p. 3
  • Bréhier, Émile, « Liberté et métaphysique », in Revue internationale de philosophie, t. II, n° 6 : Numéro spécial : Signification de la liberté, 1948, p. 1-13
  • Bross, John Robert, The Role of Creativity in Metaphysics and Religion, Columbia University, 1951, 205 p., thèse résumée in Dissertation abstracts, t. XII, n° 1, 1952, p. 75-76
  • Brown, William, M. D., Mind and Personality. An Essay in Psychology and Philosophy, New-York/Londres : G. P. Putnam’s sons, 1927, 356 p.
  • Buican, Denis, La révolution de l’évolution, Paris : PUF, coll. « Histoires », 1989, p. 178-214
  • Canguilhem, Georges, « Commentaire au troisième chapitre de L’évolution créatrice », in Bulletin de la Faculté des lettres de Strasbourg, t. XXI, n° 5-6, mars-avril 1943, p. 126-143 ; Bulletin de la Faculté des lettres de Strasbourg, t. XXI, n° 7, mai 1943, p. 199-214 ; éd. Giuseppe Bianco, in Worms, Frédéric (éd.), Annales bergsoniennes, t. III : Bergson et la science, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », p. 113-160
  • Canguilhem, Georges, « Le concept et la vie » (1966), in Études d’histoire et de philosophie des sciences, Paris : Vrin, coll. « Problèmes et controverses », 1968, p. 335-364
  • Capek, Milic, Bergson and Modern Physics, Dordrecht : Reidel, coll. « Boston Studies in the Philosophy of Science », 1971, 417 p.
  • Capek, Milic, « La genèse idéale de la matière ; la structure de la durée », in Revue de métaphysique et de morale, t. LVII, n° 3, juillet-septembre 1952, p. 325-348
  • Capek, Milic, « La théorie bergsonienne de la matière et la physique moderne », in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. CXLIII, n° 1-3, janvier-mars 1953, p. 28-59
  • Carr, Herbert Wildon, « Bergson’s Theory of Knowledge », in Proceedings of the Aristotelian Society, New Series, t. IX, 1908-1909, p. 41-60
  • Carteron, Henri, « Remarques sur la notion de temps d’après Aristote », in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. XCVIII, n° 7-8, juillet-août 1924, p. 68-81
  • Chaix-Ruy, Jules, Le surhomme de Nietzsche à Teilhard de Chardin, Paris : Éditions du Centurion, 1965, 348 p.
  • Challaye, Félicien, Bergson, Paris : Mellottée, coll. « Les maîtres de la pensée moderne », 1929, 280 p.
  • Champigny, Robert, « Position philosophique de la liberté », in Revue de métaphysique et de morale, t. LXIV, n° 2 : Pour le centenaire de Bergson, avril-juin 1959, p. 225-235
  • Chedin, Jean-Louis, « Deux conceptions du possible : Bergson et Aristote », in Revue de l’enseignement philosophique, t. XXXVII, n° 2, décembre 1986-janvier 1987, p. 36-50
  • Chevalier, Jacques, Bergson (1926), nouvelle édition revue et augmentée, Paris : Plon, coll. « Les maîtres de la pensée française », 1941, 356 p.
  • Chevalier, Jacques, Cadences, t. II : Voies d’accès au réel, principes de l’humanisme, images de France, Paris : Plon, 1951, 335 p.
  • Chevalier, Jacques, Entretiens avec Bergson, Paris : Plon, 1959, 315 p.
  • Choron, Jacques, La mort et la pensée occidentale, trad. Monique Manin, Paris : Payot, coll. « Bibliothèque scientifique », 1969, 258 p.
  • Citoleux, Marc, « La philosophie de la vie et le bergsonisme », in Mercure de France, t. CCLXXXI, n° 950, 15 janvier 1938, p. 225-258
  • Conry, Yvette, L’évolution créatrice d’Henri Bergson, Paris : L’Harmattan, coll. « Épistémologie et philosophie des sciences », 2000, 328 p.
  • Costa-Carvalho, Magda, « La nature chez Bergson : le même et l’autre de l’homme », in J. Kelemen, J. Ferrari, J. Harmaty (éds.), Le même et l’autre. Identité et différence, Actes du XXXIe Congrès international de l’Association des Sociétés de philosophie de langue française (ASPLF), Budapest, 29 août-2 septembre 2006, Eotvos University Press, Mayenne, 2009, p. 187-192
  • Critique, t. LXIV, 61e année, n° 732, mai 2008, éd. Élie During : « Bergson en bataille », p. 357-448
  • Cysarz, Herbert, « Descartes und Bergson. Französischer Rationalismus und Irrationalismus in Deutschland », in Schopenhauer-Jahrbuch, t. L, 1969, p. 38-55
  • Dan, Clara, « Determinism si creatie în filozofia lui Bergson », in Revista de filozofie, t. XII, n° 12, décembre 1965, p. 1587-1603
  • Delbos, Victor, recension de Matière et mémoire par Bergson, in Revue de métaphysique et de morale, t. V, n° 3, mai-juin 1897, p. 353-389
  • Deleuze, Gilles et Guattari, Félix, L’anti-Œdipe. Capitalisme et schizophrénie (1972), nouvelle édition augmentée, Paris : Les Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1973, 494 p.
  • Deleuze, Gilles, « Bergson, 1859-1941 » (1956), in L’île déserte et autres textes, Paris, Minuit, 2002, p. 28-42
  • Deleuze, Gilles, Le bergsonisme (1966), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2e éd., 1998, 119 p.
  • Deleuze, Gilles, Cinéma I. L’image-mouvement, Paris : Les Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1983, 298 p.
  • Deleuze, Gilles, Cinéma II. L’image-temps, Paris : Les Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1985, 378 p.
  • Deleuze, Gilles, « La conception de différence chez Bergson » (1956), in L’île déserte et autres textes, Paris, Minuit, 2002, p. 43-78
  • Deleuze, Gilles, « Cours sur le chapitre III de L’évolution créatrice de Bergson », éd. Anne Sauvagnargues, in Frédéric Worms (éd.), Annales bergsoniennes, t. II : Bergson, Deleuze, la phénoménologie, p. 166-188
  • Deleuze, Gilles, Différence et répétition (1968), Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 11e éd., 2003, 409 p.
  • Deleuze, Gilles, Proust et les signes (1964), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 1996, 219 p.
  • Delhomme, Jeanne, Nietzsche et Bergson, Paris : Deuxtemps Tierce, coll. « Littérales II », 1992, 167 p.
  • Delhomme, Jeanne, Vie et conscience de la vie. Essai sur Bergson, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1954, 191 p.
  • Devaux, André, « À l’occasion du centenaire de la naissance d’Henri Bergson. Signification et exigences de la vocation philosophique chez Bergson », in Revue de synthèse, t. LXXX, n° 13-14, janvier-juin 1959, p. 3-30
  • Dewey, John, « Spencer et Bergson », trad. Gérard Deledalle, in Revue de métaphysique et de morale, t. LXX, n° 3, juillet-septembre 1965, p. 325-333
  • Dewey, John, « Time and Individuality » (1940), in The later works. 1925-1953, t. XIV : 1939-1941, Carbondale and Edwardsville : Southern Illinois University Press, 1988, p. 98-122
  • Dilthey, Wilhelm, Die Typen der Weltanschauung und ihre Ausbildung in der metaphysischen Systemen (1911), in Gesammelte Schriften, t. VIII : Weltanschauungslehre. Abhandlungen zur Philosophie der Philosophie, Stuttgart : B. G. Teubner Verlaggesellschaft/Göttingen : Vandenhoeck & Ruprecht, 1991, 276 p.
  • Driesch, Hans, « Bergson : der biologische Philosoph », in Zeitschrift für den Ausbau der Entwicklungslehre, t. II, 1908, p. 48-55
  • Les études bergsoniennes, Paris :
  • t. I, Albin Michel, 1948, 224 p. ;
  • t. II, Albin Michel, 1949, 276 p. ;
  • t. III, Albin Michel, 1952, 224 p. ;
  • t. IV, Albin Michel, 1956, 256 p. ;
  • t. V : Bergson et l’histoire de la philosophie, PUF, 1959, 220 p. ;
  • t. VI : Textes de Bergson, éd. André Robinet, PUF, 1961, 212 p. ;
  • t. VII : Bergson et l’Angleterre, PUF, 1966, 231 p. ;
  • t. VIII : Bergson et Péguy, PUF, 1968, 176 p. ;
  • t. IX : Bergson en Espagne, PUF, 1970, 232 p. ;
  • t. X : Mystique plotinienne, mystique bergsonienne, PUF, 1973, 195 p. ;
  • t. XI : Documentation bergsonienne : pièces pour les Mélanges, Correspondances, éd. André Robinet, PUF, 1976, 122 p.
  • Les études philosophiques, 2001, n° 4 : Bergson et l’idéalisme allemand, octobre-décembre 2001, p. 418-565
  • Evans, Serge, « La Vie et l’intelligence (M. Bergson et Schopenhauer) », in La renaissance contemporaine, t. VII, n° 12, 24 juin 1913, p. 814-822
  • Farges, Albert, « Le problème de la contingence d’après M. Bergson », in Revue pratique d’apologétique, t. VIII, n° 86, 15 avril 1909, p. 115-122
  • Fenichel, Otto, recension de « Medizin und Philosophie » par Kurt Hildebrandt, in Imago. Zeitschrift für Anwendung der Psychoanalyse auf die Geisteswissenschaften, t. IX, n° 3, 1923, p. 394
  • François, Arnaud, Bergson, Paris : Ellipses, coll. « Philo-philosophes », 2008, 128 p.
  • François, Arnaud, Bergson, Schopenhauer, Nietzsche. Volonté et réalité, Paris : PUF, coll. « Philosophie d’aujourd’hui », 2008, 284 p.
  • François, Arnaud, « Bergson plagiaire de Schopenhauer ? Analyse d’une polémique », in Études germaniques, t. LX, n° 4, octobre-décembre 2005, p. 369-390
  • François, Arnaud, « La volonté chez Bergson », in Philippe Saltel (éd.), La volonté, Paris : Ellipses, coll. « Philo », 2002, p. 225-239
  • François, Arnaud, « La volonté chez Bergson et Schopenhauer », in Methodos, t. IV : Penser le corps, 2003, http://methodos.revues.org/document135.html
  • François, Arnaud, « Y a-t-il une théorie de la pulsion chez Bergson ? Pulsion et actualisation », in Jean-Christophe Goddard (éd.), La pulsion, Paris : Vrin, coll. « Théma », 2007, p. 183-211
  • Fujita, Hisashi, « La main de Bergson. Pour une histoire du vitalisme (non)-organique », Revue de langue et littérature françaises (Société de Langue et Littérature Françaises de l’Université de Tokyo), mai 2004, no. 29, pp. 307-331
  • Fujita, Hisashi, « La notion de finalité chez Kant et Bergson », Revue de langue et littérature françaises (Société de Langue et Littérature Françaises de l’Université de Tokyo), décembre 2004, no. 30, pp. 135-159
  • Fujita, Hisashi, « Entre phainomena et phantasmata. Deja-vu bergsonien et membre fantome merleau-pontien », Revue de langue et littérature françaises (Société de Langue et Littérature Françaises de l’Université de Tokyo), juin 2005, no. 31, pp. 165-189
  • Fujita, Hisashi, « La logique bergsonienne du corps : Corps propre, perception, technique » (Lille, le 17 mai 2006) http://stl.recherche.univ-lille3.fr/seminaires/philosophie/macherey/macherey20052006/machereyfujitacadreprincipal.html
  • Fujita, Hisashi, « La question du rythme et de la mesure dans la philosophie de Bergson », Etudes de langue et littérature françaises (Société japonaise de Langue et Littérature françaises), juillet 2006, no. 89, pp. 74-89
  • Fujita, Hisashi, « La notion de corps chez Bergson. Vers une autre histoire du spiritualisme français », Revue de Philosophie française (Société franco-japonaise de philosophie), août 2006, no. 11, pp. 146-155
  • Fujita, Hisashi, « Finalisme et vitalisme : Bergson et le problème de la téléologie » (texte et conférence-vidéo), « Ateliers euro-japonais sur L’Evolution créatrice de Bergson » (Toulouse, le 20 avril 2007) http://www.europhilosophie.eu/recherche/IMG/pdf/Fugita.pdf
  • Galy, R., « Le temps et la liberté chez Kant et chez Bergson », in Les études philosophiques, t. XVI, n° 3 : La nature humaine. Actes du XIe Congrès des Sociétés de Philosophie de Langue Française, juillet-septembre 1961, p. 281-284
  • Gillouin, René, La philosophie de M. Henri Bergson, Paris : Grasset, 1911, 187 p.
  • Gilson, Bernard, L’individualité dans la philosophie de Bergson, 2e éd. revue et complétée, Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 1985, 110 p.
  • Giribone, Jean-Luc, Le rire étrange : Bergson avec Freud, Paris : Éditions du Sandre, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 2008, 60 p.
  • Godani, Paolo, Bergson e la filosofia, Pise : ETS, 2009
  • Goddard, Jean-Christophe, Mysticisme et folie. Essai sur la simplicité, Paris : Desclée de Brouwer, coll. « Philosophie », 2002, 191 p.
  • Gonzales, Horacio, Vermeren, Patrice, De Boisriou, Valentine (éd.), ¿Inactualidad del bergsonismo ?, Buenos Aires, Colihue Universidad, 2008, 380 p.
  • Gouhier, Henri, Bergson dans l’histoire de la pensée occidentale, Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 1989, 132 p.
  • Gouhier, Henri, Bergson et le Christ des Évangiles (1962), 3e éd. revue et corrigée, Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 1999, 145 p.
  • Gouhier, Henri, « La conversion de Maine de Biran au platonisme », in Revue des sciences philosophiques et théologiques, t. II, 1941-1942, p. 267-326
  • Guerlac, Suzanne, “The Useless Image – Bataille, Magritte, Bergson”, in Representations 97, winter 2007, pp. 28-56
  • Guerlac, Suzanne, Books Thinking in Time : An Introduction to Henri Bergson, Cornell University Press, 2006
  • Guerlac, Suzanne, “Bergson” entry in The Columbia History of Twentieth Century French Thought, Lawrence D. Kritzman, ed., New York : Columbia University Press, 2006
  • Guerlac, Suzanne, Special issue on Bergson, MLN 120:50, 2005 (partial issue)
  • Guerlac, Suzanne, “The ‘Zig-Zags of a Doctrine’ : Bergson, Deleuze and the Question of Experience”, in Pli, The Warwick Journal of Philosophy # 15 (2004), pp. 34-53
  • Gueroult, Martial, Berkeley. Quatre études sur la perception et sur Dieu, Paris : Aubier-Montaigne, 1956, p. 108-116
  • Guitton, Jean, Le temps et l’éternité chez Plotin et saint Augustin (1933), in Œuvres complètes, t. IV : Philosophie, Paris : Desclée de Brouwer, coll. « Bibliothèque européenne », 1978, p. 21-463
  • Gunn, John Alexander, Bergson and his Philosophy, Project Gutenberg : http://www.gutenberg.org/etext/5717
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Bergson’s Theory of Matter and Modern Cosmology », in Journal of the History of Ideas, t. XXXII, n° 4, octobre-décembre 1971, p. 525-542
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « The Heuristic Force of Creative Evolution », in Southwest Journal of Philosophy, t. I, n° 3, 1970, p. 111-118
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Bergson’s Theory of Matter and Modern Cosmology », in Journal of the History of Ideas, t. XXXII, n° 4, octobre-décembre 1971, p. 525-542
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Nietzschean Laughter », in The Sewanee Review, t. LXXVI, n° 3, été 1968, p. 493-506
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Introduction. » Creative Evolution by Henri Bergson. NY : Barnes and Noble, 2005, vii-xvi
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Temporal Hierarchy in Bergson and Whitehead. » Interchange, 38, n.1-2, 2005, 139-157
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Review of Adventure of the Virtual : Bergson and the Time of Life by Keith Ansell Pearson. » Philosophia, 34, 2006, 223-229
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Darwinism : Six Scientific Alternatives. » The Pluralist, 1, n.1, 2006, 13-30
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Bergson’s Divided Line and Minkowski’s Psychiatry : The Way Down. » Chromatikon IV. Eds. M. Webe and P. Basile. Louvain : Presses Universitaires de Louvain, 2008, 107-119
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Perception, Memory and Duration : The Binding Problem and the Synthesis of the Past. » World Futures, 64, 2008, 125-132
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Preface : A Brief History of Process Philosophy. » Applied Process Thought I. Eds. M. Dibben and T.Kelley. Frankfurt : Ontos Verlag, 2008, 9-40
  • Gunter, Pete Addison Yancey, « Gilles Deleuze, Deleuze’s Bergson and Bergson Himself. » in Deleuze, Whitehead, Bergson : Rhizomatic Connections. Ed. K. Robinson. Houndmills : Palgrave-Macmillan, 2009, 167-180
  • Hankey, Wayne John, « Henri Bergson : The End is the Beginning », in French Neoplatonism in the 20th Century, http://epe.lac-bac.gc.ca/100/201/300/animus/latest/1999vol4/hankey4.htm#N_2_
  • Hausman, Carl R., A Discourse on Novelty and Creation, Albany : State University New York Press, 1984, 159 p.
  • D’Hautefeuille, François, « Bergson et Spinoza », in Revue de métaphysique et de morale, t. LXV, n° 4, octobre-décembre 1960, p. 463-474
  • D’Hautefeuille, François, « Schopenhauer, Nietzsche et Bergson », in Archives de philosophie, t. XVIII, n° 4, octobre-décembre 1965, p. 553-566
  • Hébert, Marcel, « M. Bergson et son affirmation de l’existence de Dieu », in Revue de l’Université de Bruxelles, t. XVII, n° 8-9, mai-juin 1912, p. 609-616
  • Heidsieck, François, Henri Bergson et la notion d’espace, Paris : Le Cercle du Livre, coll. « Les grandes études », 1957, 196 p.
  • Henry, Michel, Généalogie de la psychanalyse. Le commencement perdu (1985), Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2e éd., 2003, 398 p.
  • Hicks, G. Dawes, « The Nature of Willing », in Proceedings of the Aristotelian Society, t. XIII, 1913, p. 27-65
  • Hildebrandt, Kurt, « Medizin und Philosophie », in Monatsschrift für Psychiatrie und Neurologie, t. LIII, n° 1, 1923, p. 39-52
  • Hoernlé, R. F. A., « The analysis of volition : treated as a study of psychological principles and methods », in Proceedings of the Aristotelician Society, t. XIII, 1913, p. 156-189
  • Honigsheim, Paul, « Taine, Bergson et Nietzsche dans la nouvelle littérature française », in Zeitschrift für Sozialforschung, t. III, n° 3, 1934, p. 409-415
  • Horkheimer, Max, « Zu Bergsons Metaphysik der Zeit », in Zeitschrift für Sozialforschung, t. III, n° 3, 1934, p. 321-342
  • Howe, Laurence Westerby, The Idea of Endosmosis in Bergson’s Philosophy, University of Missouri-Columbia, 1983, 146 p., thèse résumée in Dissertation Abstracts International, t. XLIV, n° 12, partie I, juin 1984, University Microfilms International, p. 3713-A
  • Hude, Henri, Bergson, Paris : Éditions universitaires, coll. « Philosophie européenne », t. I : 1989, 190 p. ; t. II : 1990, 209 p.
  • « Human will makes energy », in New York Times, vol. LXI, n° 20, 107, 11 février 1913, p. 24, col. 4
  • Hurst, Charles Chamberlain, The Mechanism of Creative Evolution, Cambridge : University Press, 1933, 365 p.
  • Husson, Léon, L’intellectualisme de Bergson. Genèse et développement de la notion bergsonienne d’intuition, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1947, 240 p.
  • Hyppolite, Jean, « Bergson », in Figures de la pensée philosophique (1971), t. I, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 1981, p. 443-498
  • Ingarden, Roman, « Intuition und Intellekt bei Henri Bergson. Darstellung und Versuch einer Kritik » (1921), in Jahrbuch für Philosophie und phänomenologische Forschung, t. V, 1922, p. 285-461
  • Invitto, Giovanni (éd.), Bergson, L’évolution créatrice e il problema religioso, Mimesis, 130 p.
  • Jacoby, Gunther, « Bergson, Pragmatism and Schopenhauer », in The Monist, t. XXII, n° 3, octobre 1912, p. 593-611
  • Jacoby, Günther, « Henri Bergson und Arthur Schopenhauer », in Internationale Monatsschrift für Wissenschaft, Kunst und Technik, t. X, n° 4, 1er janvier 1916, p. 454-479
  • Janet, Pierre, Les obsessions et la psychasthénie, Paris : Alcan, 1903, t. I, 764 p.
  • Janicaud, Dominique, Ravaisson et la métaphysique. Une généalogie du spiritualisme français (1969), Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 1997, 276 p.
  • Jankélévitch, Vladimir, « Bergsonisme et biologie : à propos d’un ouvrage récent », in Revue de métaphysique et de morale, t. XXXVI, n° 2, avril-juin 1929, p. 253-256
  • Jankélévitch, Vladimir, « Deux philosophes de la vie. Bergson, Guyau », in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. XCVII, n° 6, juin 1924, p. 402-449
  • Jankélévitch, Vladimir, Henri Bergson (1959), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 1999, 299 p.
  • Jaspers, Karl, recension de L’évolution créatrice par Henri Bergson (Die schöpferische Entwicklung, trad. 1912) par Bergson, in Zeitschrift für die gesamte Neurologie und Psychologie, t. VI, 1913, p. 885-886
  • Joad, Cyril Edward Mitchinson, « The Problem of Free Will in the Light of Recent Developments in Philosophy », in Proceedings of the Aristotelian Society, t. XXIII, 1923, p. 121-140
  • Jones, H. Gordon, « Bergson et l’évolution : L’évolution créatrice », in Revue positiviste internationale, t. VIII, n° 5, 1er octobre 1913, p. 311-320
  • Jouhaud, Michel, « Bergson et la création de soi par soi », in Les études philosophiques, 1992, n° 3 : Philosophie française, avril-juin 1992, p. 195-215
  • Joussain, André, « L’expansion du bergsonisme et la psychologie musicale », in Revue politique et littéraire. Revue bleue, t. V, n° 24, 15 juin 1912, p. 758-763
  • Joussain, André, « Schopenhauer et Bergson », in Archives de philosophie, t. XXVI, n° 1, janvier-mars 1963, p. 71-89
  • Joussain, André, « Le sujet conscient et l’inconscient dans leur rapport avec la durée pure chez Bergson », in Archives de philosophie, t. XXII, n° 1, janvier-mars 1959, p. 5-23
  • Jung, Carl Gustav, « Die Bedeutung der Psychologie für den Gegenwart » (1933), in Gesammelte Werke, t. X : Zivilisation im Übergang (1974), Olten/Freiburg im Breisgau : Walter-Verlag AG Olten, 4e éd., 1991, p. 157-180
  • Jung, Carl Gustav, « Instinkt und Unbewusstes » (1919), in Gesammelte Werke, t. VIII : Die Dynamik des Unbewussten (1971), Olten : Walter-Verlag AG, 6e éd., 1991, p. 149-160
  • Klimke, Friedrich, S. J., « „Plagiator Bergson“ – eine Kulturfrage », in Stimmen der Zeit. Katholische Monatsschrift für das Geistesleben der Gegenwart, t. XC, n° 5, février 1916, p. 422-424
  • Knudsen, Peter, « Die bergsonsche Philosophie in ihrem Verhältnis zu Schopenhauer », in Jahrbuch der Schopenhauer-Gesellschaft, t. XVI, 1929, p. 3-44
  • Knudsen, Peter, « Ist Bergson ein Plagiator Schopenhauers ? », in Archiv für Geschichte der Philosophie, t. XXV, n° 2, 1er janvier 1919, p. 89-107
  • Lacombe, Roger-Étienne, La psychologie bergsonienne. Étude critique, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1933, 324 p.
  • Lahbabi, Mohamed Aziz, Liberté ou libération ? (à partir des libertés bergsoniennes), Paris : Aubier-Montaigne, 1956, 254 p.
  • Lalande, André, Les illusions évolutionnistes, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1930, 464 p.
  • Lalande, André, article « Liberté », in Vocabulaire technique et critique de la philosophie (1926), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 3e éd., 1993, t. I, p. 558-567
  • Laporte, Jean, La conscience de la liberté, Paris : Flammarion, coll. « Bibliothèque de philosophie scientifique », 1947, 296 p.
  • Lavelle, Louis, « Henri Bergson », in La philosophie française entre les deux guerres, Paris, Aubier, 1942
  • Lawlor, Leonard, The challenge of bergsonism. Phenomenology, ontology, ethics, Londres/New York : Continuum, 2003, 154 p.
  • Le Dantec, Félix, « La biologie de M. Bergson », in Revue du mois, t. IV, n° 2, 10 août 1907, p. 230-241, repris in Science et conscience, philosophie du XXe siècle, Paris : Flammarion, coll. « Bibliothèque de philosophie scientifique », 1908, 328 p.
  • Lefebvre, Alexandre et White, Melanie, Bergson, Politics and Religion, Durham, Duke University Press, 2012, 352 p.
  • Lefeuvre, Michel, La réhabilitation du temps. Bergson et les sciences d’aujourd’hui, Paris, L’Harmattan, 2005, 169 p.
  • Le Roy, Édouard, « Continu et discontinu dans la matière : le problème du morcelage », in Cahiers de la nouvelle journée, t. XV, 1929, p. 135-165
  • Le Roy, Édouard, Une philosophie nouvelle. Henri Bergson, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1912, 208 p.
  • Le Roy, Édouard, « Sur la logique de l’invention », in Revue de métaphysique et de morale, t. XII, n° 2, avril-juin 1905, p. 193-223
  • Lersch, Philipp, « Gründsätzliches zur Lebensphilosophie », in Blätter für deutsche Philosophie, t. X, n° 1, 1936, p. 22-55
  • Levitt, Morton P., « The Companions of Kazantzakis : Nietzsche, Bergson and Zorba the Greek », in Comparative Literature Studies, t. XIV, n° 1, mars 1977, p. 360-380
  • Lévy-Bruhl, Lucien, recension (parue anonymement) de l’Essai sur les données immédiates de la conscience par Bergson, in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. XXIX, n° 6, mai 1890, p. 519-538
  • Lewkowitz, Albert, « Zur Religionsphilosophie der Gegenwart. II. Philosophie des Lebens : Darwin, Bergson, Simmel », in Monatsschrift für Geschichte und Wissenschaft des Judentums, t. LXVI, n° 10-12, octobre-décembre 1922, p. 249-268
  • Lossky, Nicolai, L’intuition, la matière et la vie, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1928, 179 p.
  • Lovejoy, Arthur Oncken, « The Meaning of Vitalism », in Science, t. XXXIII, n° 851, janvier-juin 1911, p. 610-614
  • Lovejoy, Arthur Oncken, « The Metaphysician of the Life-Force », in Nation, t. LXXXIX, n° 2309, 30 septembre 1909, p. 298-301
  • Lovejoy, Arthur Oncken, « Schopenhauer as an Evolutionist », in The Monist, t. XXI, n° 2, avril 1911, p. 195-222
  • Madinier, Gabriel, Conscience et mouvement. Essai sur les rapports de la conscience et de l’effort moteur dans la philosophie française de Condillac à Biran, Paris : Alcan, 1938, 481 p.
  • Marques, Silene Torres, Ser, tempo e liberdade : as dimensões da ação livre na filosofia de Henri Bergson, Sao Paulo : Humanitas/Fapesp, 2006, 155 p.
  • Mavit, Henry, L’intelligence créatrice, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1939, 155 p.
  • Mayer, Hans, « Welt und Wirkung Henri Bergsons », in Literatur der Übergangszeit. Essays, Berlin : Volk und Welt, 1949, p. 98-116
  • Merleau-Ponty, Maurice, « Bergson se faisant » (1959), in Éloge de la philosophie (1960), Paris : Gallimard, coll. « Folio », 1989, p. 237-253 ; repris in Signes (1960), Paris : Gallimard, coll. « NRF », p. 229-241
  • Merleau-Ponty, Maurice, « Éloge de la philosophie » (1953), in Éloge de la philosophie (1960), Paris : Gallimard, coll. « Folio », 1989, p. 13-69
  • Merleau-Ponty, Maurice, « Interrogation et intuition », in Le visible et l’invisible (1964), Paris : Gallimard, coll. « Tel », 1979, p. 142-171
  • Merleau-Ponty, Maurice, La nature. Notes du Collège de France (1956-1960), Paris : Seuil, coll. « Traces écrites », 1995, 380 p.
  • Merleau-Ponty, Maurice, Phénoménologie de la perception (1945), Paris : Gallimard, coll. « Tel », 2003, 531 p.
  • Merleau-Ponty, Maurice, L’union de l’âme et du corps chez Malebranche, Biran et Bergson (1947-1948), Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 1968, p. 79-114
  • Meyer, François, L’accélération évolutive. Essai sur le rythme évolutif et son interprétation quantique, Paris : Librairie des sciences et des arts, 1947, 68 p.
  • Meyer, François, La pensée de Bergson, Grenoble : Bordas, 1944, 128 p.
  • Meyer, François, Problématique de l’évolution, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1954, 284 p.
  • Meyerson, Émile, « Dans la lignée des grands créateurs », in Les nouvelles littéraires, artistiques et scientifiques, t. VII, n° 322, 15 décembre 1928, p. 1
  • Mignard, Maurice, « Automatisation et spontanéité. Pathologie mentale et psychologie bergsonienne », in Journal de psychologie normale et pathologique, t. XI, 1914, p. 199-220
  • Milet, Jean, Bergson et le calcul infinitésimal ou la raison et le temps, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophique contemporaine », 1974, 184 p.
  • Milhaud, Jean, À Bergson, la patrie reconnaissante, texte précédé d’une lettre d’André Maurois à Jean Milhaud, postface de Jean Guitton, Imprimerie Nationale, Paris, 1967
  • Mijuskovic, Ben, « The Simplicity Argument and Time in Schopenhauer and Bergson », in Schopenhauer-Jahrbuch, t. LVIII, Francfort-sur-le-Main, 1977, p. 43-58
  • Miquel, Paul-Antoine, Bergson ou l’imagination métaphysique, Paris : Kimé, coll. « Philosophie en cours », 2007, 164 p.
  • Miquel, Paul-Antoine, et Robert, Ladislas, Bio-logiques du vieillissement, Paris : Kimé, coll. « Philosophie-épistémologie », 2004, 111 p.
  • Miquel, Paul-Antoine, Comment penser le désordre ? Réconcilier la science et la philosophie, Paris : Fayard, 2000, 317 p.
  • Miquel, Paul-Antoine, Le problème de la nouveauté dans l’évolution du vivant. De L’évolution créatrice de Bergson à la biologie contemporaine, Lille : Presses universitaires du Septentrion, 1996, 606 p.
  • Mitchell, Arthur, recension de L’évolution créatrice par Henri Bergson, in Journal of Philosophy, Psychology, and Scientific Methods, t. V, n° 22, 22 octobre 1908, p. 603-612
  • Miyake, Takeshi, « Analyse de Bergson en particulier sur la relation de sa philosophie avec la neurologie contemporaine », in Kanamori, Osamu (éd.), L’épistémologie française et son actualité, Osamu Kanamori, 2008, p. 151-184 (en japonais)
  • Moore, F. C. T., Bergson. Thinking backwards, Cambridge : Cambridge University Press, coll. « Modern European Philosophy », 1996, 152 p.
  • Montebello, Pierre, L’autre métaphysique. Essai sur Ravaisson, Tarde, Nietzsche et Bergson, Paris : Desclée de Brouwer, coll. « Philosophie », 2003, 308 p.
  • Montebello, Pierre, La décomposition de la pensée. Dualité et empirisme transcendantal chez Maine de Biran, Grenoble : Millon, coll. « Krisis », 276 p.
  • Montebello, Pierre, « Vie et phénomène de vie », in Kairos, t. XXIII : Penser la vie, avril 2004, p. 75-104
  • Morkovsky, sœur Marie-Christine, « L’accomplissement de l’homme dans sa rencontre avec Dieu », in Communion, Cahiers trimestriels, Taizé-communauté, n° 15-16 : Au puits d’eau vive prier le Notre Père, septembre 1977, p. 65-73
  • Morrison, David, « The Treatment of History by Philosophers », in Proceedings of the Aristotelian Society, t. XIV, 1914, p. 291-321
  • Mossé-Bastide, Rose-Marie, Bergson et Plotin, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1959, 423 p.
  • Mossé-Bastide, Rose-Marie, « Bergson et Spinoza », in Revue de métaphysique et de morale, t. LIV, n° 1, janvier-mars 1949, p. 67-82
  • Moulyn, Adrian C., M. D., « Mechanisms and mental phenomena », in Philosophy of science, t. XIV, n° 3, juillet 1947, rééd. New York : Johnson Reprint Corporation/Londres : Johnson Reprint Company LTD., p. 242-253
  • Mourelos, Giorgos, Bergson et les niveaux de réalité, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1964, 257 p.
  • Mullarkey, John, with Stephen Linstead (with contribution), Bergson Now, special issue of the Journal of British Society for Phenomenology, Volume 35, No.1 (January 2004)
  • Mullarkey, John, with Stephen Linstead (with contribution), ’Bergson and the Social Sciences’, special issue of Culture and Organization, Volume 9, No. 3 (Sept 2003)
  • Mullarkey, John, with Keith Ansell Pearson (with contribution), Bergson : Key Writings, Continuum Press, London : 2002
  • Mullarkey, John (with contribution), The New Bergson, Manchester University Press, Manchester : 1999
  • Mullarkey, John, ‘Bergson and Religion’, forthcoming in History of the Philosophy of Religion, vol. 5, edited by Graham Oppy and Nick Trakakis, Acumen Press, 2007
  • Mullarkey, John, ‘Bergson’, in Encyclopaedia of Modern French Thought, edited by Chris Murray, London : Routledge, 2004 Mullarkey, John, ’Bergson’s Genetics of Matter’, in Pli, vol. 15 (2004), pp.125-43
  • Mullarkey, John, Bergson and Philosophy, Edinburgh University Press, 1999 ; (US edition) Notre Dame University Press, 2000
  • Mullarkey, John, ‘Bergson and the Language of Process’, in Process Studies, pp.44-58, Volume 24, Spring 1997
  • Mullarkey, John, ‘Bergson : The Philosophy of Durée-différence’, in Philosophy Today, pp.367-380, Volume 40, Autumn 1996
  • Mullarkey, John, ‘Bergson’s Method of Multiplicity’, in Metaphilosophy, 230-259, Volume 26, July 1995
  • Mullarkey, John, ‘Duplicity in the Flesh : Bergson and Current Philosophy of the Body’, in Philosophy Today, pp.339-355, Volume 38, Winter 1994-95
  • Nabert, Jean, « Les instincts virtuels et l’intelligence dans Les deux sources de la morale et de la religion » (1934), in L’expérience intérieure de la liberté et autres essais de philosophie morale, Paris : PUF, coll. « Philosophie morale », 1991, p. 313-348
  • Nabert, Jean, « L’intuition bergsonienne et la conscience de Dieu » (1941), in L’expérience intérieure de la liberté et autres essais de philosophie morale, Paris : PUF, coll. « Philosophie morale », 1991, p. 349-367
  • Nicholas, Sister Joan Dunston, O. P., Bergson’s Theory of the Unity of the Person, Saint Louis University, 1973, 277 p., thèse résumée in Dissertation Abstracts International, t. XXXV, n° 5, novembre 1974, Xerox University Microfilms, p. 3060-A-3061-A
  • Noël, Léon, La conscience du libre arbitre, Louvain : Institut supérieur de philosophie/Paris : P. Lethielleux éditeur, 1899, 288 p.
  • Osmo, Pierre, « De la vitalité propre aux philosophes de la vie ou comment Nietzsche et Bergson se nourrissent des sciences », in Rue Descartes, t. XI : Penser en Nietzsche, novembre 1994, p. 98-105
  • Ott, Margus, Eessõna [Préface]. – H. Bergson, Loov evolutsioon, Tartu, Ilmamaa, 2005, pp. 7-12
  • Ott, Margus, Järelsõna [Postface]. – H. Bergson, Essee teadvuse vahetutest andmetest, Tartu, Ilmamaa, 2006, pp. 177-185
  • Ott, Margus, Bergsoni „Aine ja mälu” [„„Matière et mémoire” de Bergson]. – H. Bergson, Aine ja mälu, Tartu, Ilmamaa, 2007, p. 249-253
  • Ott, Margus, Deleuze’i ja Bergsoni laps [„L’enfant de Deleuze et de Bergson]. – G. Deleuze, Bergsonism, Tartu, Ilmamaa, 2007, p. 109-113
  • Ott, Margus, Henri-Louis Bergson. – Epp Annus (éditeur). 20. sajandi mõttevoolud [Les courants de pensée du XX siècle], Tallinn-Tartu, Tartu Ülikooli Kirjastus, 2009, p. 85-105
  • Ott, Margus, Naeru kaks allikat : rõõm ja koomika [„Les deux sources du rire : la joie et le comique“]. – H. Bergson, Naer, Tartu, Ilmamaa, 2009
  • Paradis, Bruno, « Indétermination et mouvement de bifurcation chez Bergson », in Philosophie, t. XXXII, 1er octobre 1991, p. 11-40
  • Pariente, Jean-Claude, « Bergson et Wittgenstein », in Revue internationale de philosophie, t. XXIII, n° 2, avril-juin 1969, p. 183-204
  • Parodi, Dominique, « La durée et la matière », in Revue de métaphysique et de morale, t. XLVIII, n° 4, octobre-décembre 1941, p. 258-265
  • Paumen, Jean, Temps et choix, Bruxelles : Éditions de l’Université libre de Bruxelles, 1972, p. 35-69
  • Péguy, Charles, Note sur M. Bergson et la philosophie bergsonienne (1914), in Œuvres en prose complètes, t. III, Paris : Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1992, p. 1245-1277
  • Perru, Olivier, Science et itinéraire de vie : la pensée de Bergson, Paris : Kimé, coll. « Philosophie en cours », 2009
  • Pflug, Günther, « Die Bergson-Rezeption in Deutschland », in Zeitschrift für philosophische Forschung, t. XLV, n° 2, avril-juin 1991, p. 257-266
  • Pflug, Günther, « Bergson und Schopenhauer », in Schopenhauer-Jahrbuch, t. LXIX, 1988, p. 537-548
  • Pflug, Günther, Henri Bergson. Quellen und Konsequenzen einer inductiven Metaphysik, Berlin : Walter de Gruyter, 1959, 393 p.
  • Philonenko, Alexis, Bergson ou de la philosophie comme science rigoureuse, Paris : Les Éditions du Cerf, coll. « Passages », 1994, 400 p.
  • Philosophie, t. LIV, 1er juin 1997, éd. Frédéric Worms : Henri Bergson, 95 p.
  • Pillon, François, recension de L’évolution créatrice par Henri Bergson, in Année philosophique, t. XIX, 1907, p. 182-184
  • Plekhanov, Georges, « Sur L’évolution créatrice d’Henri Bergson », trad. Jean Deprun, in Pensée, Nouvelle série, n° 80, juillet-août 1958, p. 103-107
  • Politzer, Georges (sous le pseudonyme de François Arouet), La fin d’une parade philosophique : le bergsonisme, Paris : Les Revues, 1929, 120 p.
  • Pommier, Éric, « La relation à autrui chez Bergson », in Philonsorbonne, n° 4, 2010
  • Pommier, Éric, « Le sens de la liberté selon Bergson », in Cahiers philosophiques, n° 122, juin 2010
  • Pommier, Éric, « La compréhension bergsonienne de la vie en débat avec l’ explication scientifique du vivant », in L’enseignement philosophique, 60e année, n°6
  • Poulet, Georges, « Bergson et le thème de la vision panoramique des mourants », in Revue de théologie et de philosophie, 1960, n°1, Lausanne, p. 23-41, rééd. « Bergson, le thème de la vision panoramique des mourants et la juxtaposition », in L’espace proustien (1963), Paris : Gallimard, coll. « Tel », 1982, p. 165-205
  • Prado Jr., Bento, Présence et champ transcendantal : conscience et négativité dans la philosophie de Bergson (1988), trad. Renaud Barbaras, Hildesheim : Olms, coll. « Europaea memoria », 2002, 181 p.
  • Prelorentzos, Yannis, « Vie et conscience selon Bergson », in Philosophia (revue annuelle du Centre de Recherche sur la Philosophie Grecque de l’Académie d’Athènes), vol. 39, 2009, p. 325-346
  • Prigogine, Ilya, et Stengers, Isabelle, Entre le temps et l’éternité (1988), Paris : Flammarion, coll. « Champs », 222 p.
  • Prigogine, Ilya, et Stengers, Isabelle, La nouvelle alliance : métamorphose de la science (1979), Paris : Gallimard, coll. « Folio », 1993, 439 p.
  • Rageot, Gaston, recension de L’évolution créatrice par Henri Bergson, in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. LXIV, n° 7, juillet 1907, p. 73-85
  • Reboul, Olivier, L’homme et ses passions d’après Alain, t. II : La sagesse, Paris : PUF, 1968, 310 p.
  • Reik, Theodor, recension de Die Philosophie des zwanzigsten Jahrhunderts in ihren Hauptströmungen par Richard Müller-Freienfels, in Imago. Zeitschrift für Anwendung der Psychoanalyse auf die Geisteswissenschaften, t. IX, n° 3, 1923, p. 394-395
  • Reymond, Arnold, « Note sur Carnot et Bergson », in Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. LXXXIII, n° 3, mars 1958, p. 371-372
  • Revue de métaphysique et de morale, t. LXIV, n° 2 : Pour le centenaire de Bergson, avril-juin 1959
  • Revue internationale de philosophie, t. XLV, n° 2 : Bergson (1941-1991), avril-juin 1991, p. 98-197
  • Revue philosophique de la France et de l’étranger, t. LXVI, n° 3-8 : Études bergsoniennes, mars-août 1941, p. 121-342
  • Revue philosophique de la France et de l’Étranger, t. CXCVIII, 133e année, n° 2, éd. Jean-Louis Vieillard-Baron : Lectures de Bergson, avril-juin 2008, p. 132-271
  • Rey, Abel, « L’invention artistique, scientifique, pratique », in Georges Dumas (éd.), Traité de psychologie, Paris : Alcan, 1924, t. II, p. 426-476
  • Reynaud, Louis, La crise de notre littérature. Des romantiques à Proust, Gide et Valéry, Paris : Hachette, 1929, p. 123-126, 192-193, 196, 209-211
  • Rickert, Heinrich, Die Philosophie des Lebens. Darstellung und Kritik der philosophischen Modeströmungen unserer Zeit, Tübingen : Verlag von J. C. B. Mohr (Paul Siebeck), 1920, 196 p.
  • Riquier, Camille, Archéologie de Bergson. Temps et métaphysique, Paris, PUF, coll. « Épiméthée », 2009, 488 p.
  • Rivera de Ventosa, Enrique, « Bergson y M. de Unamuno, dos filósofos de la vida », in Cuadernos de la cátedra Miguel de Unamuno, t. XXII, 1972, p. 99-125
  • Robinet, André, Bergson ou les métamorphoses de la durée, Paris : Seghers, coll. « Philosophes de tous les temps », 1965, 191 p.
  • Rocheblave-Spenlé, Anne-Marie, La notion de rôle en psychologie sociale. Étude historico-critique (1962), 2e éd. augmentée, Paris : PUF, coll. « Bibliothèque scientifique internationale », 1969, 534 p.
  • Rodrigues, Gustave, Bergsonisme et moralité, Paris : Chiron, 1921, 157 p.
  • Romanòs, Konstantinos P., Heimkehr. Henri Bergsons lebensphilosophische Ansätze zur Heilung von erstarrtem Leben, Francfort-sur-le-Main : Athenäum, 1988, 290 p.
  • Romeyer, Blaise, « La liberté humaine d’après Henri Bergson », in Revue néo-scolastique de philosophie, t. XXXV, n° 38, mai 1933, p. 190-219
  • Russell, Bertrand, « The Philosophy of Bergson », in The Monist, t. XXII, n° 3, juillet 1912, p. 321-347, repris in The Philosophy of Bergson : with a Reply by Mr. Herbert Wildon Carr, and a Rejoinder by Mr. Russel, Cambridge : Bowes and Bowes, Londres : Macmillan, Glasgow : MacLehose, 1914, 36 p.
  • Russell, Bertrand, « Mysticism and Logic », in Hibbert Journal, t. XII, n° 48, juillet 1914, p. 780-803
  • Ruyer, Raymond, La conscience et le corps (1937), Paris : PUF, coll. « Nouvelle encyclopédie philosophique », 1950, 144 p.
  • Sartre, Jean-Paul, L’être et le néant (1943), Paris : Gallimard, coll. « Tel », 1976, 676 p.
  • Sartre, Jean-Paul, « Une idée fondamentale de la phénoménologie de Husserl : l’intentionnalité » (1939), in Situations philosophiques, Paris : Gallimard, coll. « Tel », 1990, p. 9-12
  • Sartre, L’imagination (1936), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 3e éd. corrigée, 1989, 164 p.
  • Scheler, Max, « Einleitung » (1925), in Gesammelte Werke, t. XII : Schriften aus dem Nachlass, vol. 3 : Philosophische Anthropologie, Bonn : Bouvier Verlag Herbert Grundmann, 1987, 382 p.
  • Scheler, Max, Erkenntnis und Arbeit. Eine Studie über Wert und Grenzen des pragmatischen Motivs in der Erkenntnis der Welt (1925), in Gesammelte Werke, t. VIII : Die Wissensformen und die Gesellschaft, Berne/Munich : Francke Verlag, 1960, 536 p.
  • Scheler, Max, « Ethik. Eine kritische Übersicht der Ethik der Gegenwart » (1914), in Gesammelte Werke, t. I : Frühe Schriften, Berne : Francke Verlag, 1971, 434 p.
  • Scheler, Max, Der Genius des Krieges und der Deutsche Krieg (1914), in Gesammelte Werke, t. IV : Politisch-pädagogische Schriften, Berne/Munich : Francke Verlag, 1982
  • Scheler, Max, « Mensch und Geschichte » (1926), in Gesammelte Werke, t. IX : Späte Schriften, Berne/Munich : Francke Verlag, 1976, 384 p.
  • Scheler, Max, « Versuche einer Philosophie des Lebens » (1913), in Die weißen Blätter, t. I, 1914, p. 203-233 ; rééd. in Vom Umsturz der Werte. Abhandlungen und Aufsätze, t. II (1915), 4e éd. révisée, in Gesammelte Werke, t. III : Vom Umsturz der Werte. Abhandlungen und Aufsätze, Berne : Francke Verlag, 1955, p. 313-339
  • Simmel, Georg, « Henri Bergson » (1914), in Zur Philosophie der Kunst. Philosophische und Kunstphilosophische Aufsätze von Georg Simmel, Potsdam : Kiepenheuer Verlag, 1922, p. 126-145
  • Simmel, Georg, Philosophische Kultur. Gesammelte Essais (1911), in Gesamtausgabe, t. XIV, Francfort-sur-le-Main : Suhrkamp, 1996, 530 p.
  • Schrecker, Paul, Henri Bergsons Philosophie der Persönlichkeit. Ein Essay über analytische und intuitive Psychologie, in Schriften des Vereins für freie psychoanalytische Forschung, t. III, Munich : Verlag von Ernst Reinhardt, 1912, 61 p.
  • Segond, Jules, L’intuition bergsonienne (1912), Paris : Alcan, 2e éd., 1916, 156 p.
  • Sertillanges, Antonin Dalmace, S. J., Avec Henri Bergson (1941), Mons : Éditions Sils-Maria, coll. « Les fac-similés », 2002, 59 p.
  • Sertillanges, Antonin Dalmace, S. J., « La Critica bergsoniana e la creazione ‘ex nihilo’ », in Quaderni di Roma, t. I, n° 2, mars 1947, p. 101-110
  • Sertillanges, Antonin Dalmace, S. J., « Le libre arbitre chez S. Thomas et chez Henri Bergson », in La vie intellectuelle, t. XLIX, n° 2, 25 avril 1937, p. 252-267
  • Silva, Franklin Leopoldo e, « A constitução das existências lógicas (Bergson leitor de Aristóteles) », in Discurso, t. XVIII, 1990, p. 143-160
  • Simmel, Georg, « Bergson und der deutsche „Zunismus“ », in Internationale Monatsschrift für Wissenschaft, Kunst und Technik, t. IX, n° 9, septembre 1914, p. 197-199
  • Simmel, Georg, « Henri Bergson » (1914), in Zur Philosophie der Kunst. Philosophische und Kunstphilosophische Aufsätze von Georg Simmel, Potsdam : Kiepenheuer Verlag, 1922, p. 126-145
  • Sitbon-Peillon, Brigitte, « L’Ambivalence de Bergson : entre judaïsme et christianisme », in La célibataire. Revue de psychanalyse, t. XV, automne 2007, p. 114-128
  • Sitbon-Peillon, Brigitte, « Bergson et Durkheim : entre philosophie et sociologie. Ruptures et unité », in Klesis, novembre 2007, www.klesis-revue.org
  • Sitbon-Peillon, Brigitte, Religion, métaphysique et sociologie chez Bergson. Une expérience intégrale, Paris, PUF, coll. « Philosophie d’aujourd’hui », 2009, 352 p.
  • Sokal, Alan et Bricmont, Jean, Impostures intellectuelles, Paris, Odile Jacob, 1997 (chapitre XI)
  • Sorel, Georges, recension de L’évolution créatrice par Henri Bergson, in Mouvement socialiste, t. XII, n° 191, 15 octobre 1907, p. 257-282 ; n° 193, 15 décembre 1907, p. 478-494 ; t. XIII, n° 194, 15 janvier 1908, p. 34-52 ; n° 196, 15 mars 1908, p. 184-194 ; n° 197, 15 avril 1908, p. 276-294
  • Soulez, Philippe et Worms, Frédéric, Bergson (1997), Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2002, 391 p.
  • Soulez, Philippe, Bergson politique, Paris : PUF, coll. « Philosophie d’aujourd’hui », 1989, 416 p.
  • The Southern Journal of Philosophy, Volume 43, Issue 4, Winter 2005
  • Soysal, Ahmet, « Immanence et animalité », in Alter, t. III : L’animal, Paris : Éditions Alter, 1995, p. 151-165
  • Spaier, Albert, La pensée concrète. Essai sur le symbolisme intellectuel, Paris : Alcan, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1927, 446 p.
  • Spiegelberg, Herbert, The Phenomenological Movement. A historical introduction (1965), 3e éd. révisée et augmentée avec la collaboration de Karl Schuhmann, La Hague/Boston/Londres : Martinus Nijhoff Publishers, 1982, 768 p.
  • Stallknecht, Newton Phelps, Bergson’s Idea of Creation, in Studies in the Philosophy of Creation. With Especial Reference to Bergson and Whitehead (1934), in The Collected Works of Newton P. Stallknecht, t. III, Lewinston/Queenston/Lampeter : The Edwin Mellen Press, 2000, p. 77-157
  • Stebbing, Lizzie Susan, « The Notion of Truth in Bergson’s Theory of Knowledge », in Proceedings of the Aristotelian Society, t. XIII, 1913, p. 224-256
  • Stebbing, Lizzie Susan, Pragmatism and French Voluntarism, with Especial Reference to the Notion of Truth in the Development of French Philosophy from Maine de Biran to Professor Bergson, Cambridge : University Press, 1914, 168 p.
  • Strummielo, Giusi (éd.), Dio, la vita, il nulla. L’evoluzione creatrice di Henri Bergson a cento anni dalla pubblicazione. Atti del Colloquio internazionale Bari, 4 maggio 2007, Bari, Edizioni di Pagina, coll. « Biblioteca filosofica di Quaestio », 2008, 165 p.
  • SubStance. A Review of Theory and Literary Criticism, Issue 114, Vol. 36, N° 3 : Henri Bergson’s Creative Evolution, éd. Michael Kolkman et Michael Vaughan, 2007, 149 p.
  • Thibaud, Marguerite, L’effort chez Maine de Biran et Bergson, Grenoble : Imprimerie Allier Père et Fils, 1939, 197 p.
  • Thibaudet, Albert, Le bergsonisme (1923), Paris : Gallimard, coll. « NRF », 7e éd., 1924, t. I : 256 p. ; t. II : 253 p.
  • Thomson, John Arthur, « Biological Philosophy », in Nature, t. LXXXVI, n° 2189, 12 octobre 1911, p. 475-477
  • Tison-Braun, Micheline, L’introuvable origine. Le problème de la personnalité au seuil du XXe siècle. Flaubert, Mallarmé, Rimbaud, Valéry, Bergson, Claudel, Gide, Proust, Genève : Droz, coll. « Histoire des idées et critique littéraire », 1981, p. 139-158
  • Tonquédec, Joseph de, Sur la philosophie bergsonienne, Paris : Beauchesne, 1936, 243 p.
  • Trevisan, Armindo, Essai sur le problème de la création chez Bergson, thèse, Fribourg, 1963, 194 p.
  • Understanding Bergson, Understanding modernism, Londres/New York, Continuum Press, 2011
  • Vanencia Garcia, Jaime, L’imagination chez Bergson,Université cathologique de Louvain, 1973
  • Veyne, Paul, Comment on écrit l’histoire (1971), Paris : Seuil, coll. « Points », 438 p.
  • Vieillard-Baron, Jean-Louis, Bergson (1991), Paris : PUF, coll. « Que sais-je ? », 2e éd. corrigée, 1993, 127 p.
  • Vieillard-Baron, Jean-Louis, « Bergson et Nabert, lecteurs de Fichte », in Fichte-Studien, t. XIII : Fichte im 20. Jahrhundert, 1997, p. 89-107
  • Vieillard-Baron, Jean-Louis, Bergson et le bergsonisme, Paris : Armand Colin, coll. « Synthèse », série « Philosophie », 1999, 95 p.
  • Vieillard-Baron, Jean-Louis (éd.), Bergson. La durée et la nature, Paris : PUF, coll. « Débats philosophiques »
  • Vieillard-Baron, Jean-Louis (éd.), Bergson, la vie et l’action, Paris : Les Éditions du Félin, coll. « Les marches du temps », 2007, 161 p.
  • Vollet, Matthias, Die Wurzel unserer Wirklichkeit. Problem und Begriff des Möglichen bei Henri Bergson, Freiburg/München, coll. « Phänomenologie », série « Kontexte », 2007, 308 p.
  • Wahl, Jean, Du rôle de l’instant dans la philosophie de Descartes [1920], avec une préface de Frédéric Worms, Paris : Descartes & Cie, 1994, 134 p.
  • Waszkinel, Romuald, « L’inspiration aristotélicienne de la métaphysique de Bergson », trad. Eugeniusz Hejno, in Revue philosophique de Louvain, t. LXXXII, mai 1991, p. 211-241
  • Waterlot, Ghislain (éd.), Bergson et la religion. Nouvelles perspectives sur Les deux sources de la morale et de la religion, Paris : PUF, 2008, 480 p.
  • Weber, Jean, « Une étude réaliste de l’acte et ses conséquences morales », in Revue de métaphysique et de morale, t. II, n° 6, novembre-décembre 1894, p. 531-562
  • Weber, Louis, recension de L’évolution créatrice par Bergson, in Revue de métaphysique et de morale, t. XV, n° 5, septembre-octobre 1907, p. 620-670
  • Werner, Charles Gaston, La philosophie moderne, Paris : Payot, coll. « Bibliothèque scientifique », 1954, p. 220-281
  • Whitehead, Alfred North, « Reflections on Time and Endurance », in Southern Journal of Philosophy, t. XII, n° 1, 1974, p. 117-126
  • Worms, Frédéric (éd.), Annales bergsoniennes :
  • t. I : Bergson dans le siècle, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2002, 374 p. ;
  • t. II : Bergson, Deleuze, la phénoménologie, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2004, 534 p. ;
  • t. III : Bergson et la science, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2007, 518 p. ;
  • t. IV (coéd. Anne Fagot-Largeault) : L’évolution créatrice 1907-2007 : épistémologie et métaphysique, Paris : PUF, coll. « Épiméthée », 2008, 744 p.
  • Worms, Frédéric, « James et Bergson : lectures croisées », in Philosophie, t. LXIV, 1er décembre 1999, p. 54-68
  • Worms, Frédéric et Wunenburger, Jean-Jacques (éds.), Bergson et Bachelard : continuité et discontinuité, Paris : PUF, 304 p.
  • Worms, Frédéric, Bergson ou les deux sens de la vie, Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2004, 360 p.
  • Worms, Frédéric, Introduction à Matière et mémoire de Bergson, Paris : PUF, coll. « Les grands livres de la philosophie », 1997, 329 p.
  • Worms, Frédéric, « La vie qui unit et qui sépare ? La question philosophique du sens de la vie aujourd’hui », in Kairos, t. XXIII : Penser la vie, avril 2004, p. 211-228
  • Worms, Frédéric, Le vocabulaire de Bergson, Paris : Ellipses, coll. « Vocabulaire de… », 2000, 63 p.
  • Wundt, Wilhelm, recension de « Plagiator Bergson, membre de l’Institut. Zur Antwort auf die Herabsetzung der deutschen Wissenschaft durch Edmond Perrier, président de l’Académie des Sciences » par Hermann Bönke, in Literarisches Zentralblatt für Deutschland, t. LXVI, 1915, p. 1131-1138
  • Wundt, Wilhelm, Über den wahrhaften Krieg. Rede, gehalten in der Alberthalle zu Leipzig am 10. September 1914, Leipzig : Alfred Kröner Verlag, 1914, 40 p.
  • Zanfi, Caterina, Bergson, la tecnica, la guerra : una rilettura delle « Due fonti », avec une préface de Manlio Iofrida, Bologne : Bononia University Press, coll. « Hypertera », 2009, 208 p.
  • Zanfi, Caterina, Bergson in Italia nel secondo dopoguerra, in Revista bianca. Bollettino della Società italiana di Storia della Filosofia, III 2/2010-1/2011