Quelques cas qui nécessitent des greffes de cheveux afros

La greffe de cheveux afro est une procédure qui est plus sollicitée que l’on pourrait le penser. En effet beaucoup d’homme et de femmes aux cheveux crépus souffrent d’alopécie ou autres troubles capillaires dont la solution de guérison est la greffe. En termes de techniques de greffe pour cheveux afro, on distingue principalement la technique par bande et celle par follicules, la FUE. La principale difficulté rencontrée par les experts lors d’une opération de greffe de cheveux afro voir sur le lien suivant https://www.cheveux-afro.fr/greffe-cheveux-crepus-paris.html est le fait que les cheveux crépus soient incurvés. Cela rend l’extraction de follicules plus difficile et risquée, il est donc important d’avoir l’expérience et les outils adaptés. Chez les femmes, la principale cause de perte de cheveux est l’alopécie de traction. Cela est causé par l’adoption de certains types de coiffures comme les rajouts, les tresses et tissages lourds qui exercent une forte traction sur les cheveux. Précisons que les cheveux crépus n’ont pas la même tolérance à la traction que les cheveux européens ou asiatiques qui supportent plus de charges. Dans ce cas la perte de cheveux se localise sur les bords de la tête (les tempes).

Dans les cas les plus importants, une alopécie cicatricielle peut être observée, entraînant une perte de cheveux sur le milieu de la tête et les zones de la couronne. Toutefois la zone située à l’arrière de la tête reste assez fournie pour servir de zone donneuse dans le cas d’une greffe. En général la perte de cheveux chez les femmes est un souci d’esthétique plus qu’un problème de santé. Autres causes peuvent être à l’origine de la perte des cheveux : des maladies métaboliques ou des affections dermatologiques. Dans ces cas-là, il revient au spécialiste de traiter l’affection avec les médicaments appropriés et les cheveux repousseront certainement. C’est pour cette raison que les chirurgiens capillaires font des consultations préliminaires avec le patient, afin de déterminer la cause du problème. La greffe de cheveux afro n’est pas toujours la réponse en cas de perte de cheveux.

Une fois le diagnostic de traction posé, on peut passer à la préparation de l’intervention chirurgicale. Les techniques utilisées sont soit la FUE soit la FUSS. En général les femmes qui gardent les cheveux longs préfèrent les greffes de cheveux afro par méthode FUSS. L’argument principal en faveur de la FUSS dans ce cas, est le fait qu’on rase les cheveux avant de faire la FUE. Avec la FUSS il n’est pas nécessaire de raser les cheveux. De plus, garder les cheveux longs permet de cacher les possibles cicatrices liées à l’intervention. Avec la FUE et les cheveux courts, une cicatrice linéaire est visible. La zone donneuse étant généralement en parfait état dans ces cas, il n’y a pas besoin de s’inquiéter des cicatrices car elles ne seront pas visibles. De plus les chirurgiens utilisent la technique de la fermeture trichophytic qui permet de refermer les plaies de bande en les camouflant. La moyenne de cheveux qui peuvent être greffés avec la méthode FUSS se situe entre 1000 et 2000 greffes.

Laisser un commentaire